RÉCOMPENSES ET AVANTAGES

Il offre aux personnes une opportunité de donner du sens à leur existence en faisant avec générosité quelque chose de positif dans leur propre environnement et pour les gens qui les entourent. Il leur permet de le faire sans controverse ni violence. Les gens n'ont pas besoin de désavantager les institutions, ni de réduire leur pouvoir ou de mettre en cause la légitimité de leur autorité pour exercer cette capacité.


Les récompenses qu'on peut attendre en échange des services rendus viennent uniquement de Dieu. Le Mouvement n'offre pas de primes sélectives (calculs coûts/bénéfices individualisés) pour attirer des participants vers la poursuite de buts collectifs. La participation directe aux services est en elle-même source de motivation. Les participants choisissent d'incarner des valeurs hautement culturelles, éthiques et spirituelles, plutôt que d'accumuler des biens terrestres et des gains matériels. Gülen est hostile à cette forme de rationalisme qui se polarise sur l'intérêt personnel égoïste et sur une analyse purement matérialiste.


Non. Gülen a déclaré : « Si j'avais préféré ce monde, si j'avais préféré être au sommet de l'État, j'aurais cherché un poste dans les lieux où de telles préférences peuvent être satisfaites. » Il n'a jamais poursuivi de tels buts, mais a vécu toute sa vie, y compris sa jeunesse, en ascète. Se rappelant de sa jeunesse, quand les perspectives matérielles lui étaient offertes, il dit de lui-même : « Si dans sa jeunesse, une personne refuse toutes les opportunités qui se présentent à elle, comment pourrait-elle nourrir maintenant de tels désirs, alors qu'elle passe chaque nuit ‘comme si c'était la dernière' ? Je pense que toutes ces accusations de recherche de position ou de pouvoir viennent des sentiments de haine éprouvés par les accusateurs. »


Pour la plupart des participants, les normes et les valeurs intériorisées sont définies par l'éthique de service, qui s'appuie essentiellement sur la conviction et la conscience religieuses, et se maintient au fil du temps. Cela veut dire que les gens travaillent pour ce qu'ils appellent des « incitations par la valeur », ou des « incitations orientées » ou « faire la chose correcte ».

Le Mouvement ne s'appuie pas sur des incitations à la solidarité, ni sur l'instinct de survie du groupe et de sa solidarité. Si les incitations et la solidarité étaient les seules raisons de son existence, on ne pourrait pas expliquer son influence sur les gens dans le monde extérieur. Ce sont des incitations par la valeur, qu'on ne peut expliquer par l'intérêt personnel.


Le Mouvement Hizmet permet aux individus d'étendre leurs coordonnées culturelles et leur réseau relationnel. Par exemple, des gens qui n'ont pas reçu une éducation adéquate commencent à donner des bourses à des étudiants ou s'abonnent à des magazines et des journaux, ou des gens qui avaient fait auparavant des rencontres inamicales ou négatives avec des étrangers ou avec des non musulmans commencent à les accueillir dans des réunions interculturelles ou interreligieuses. Cette opportunité de mobilité intérieure et vers le haut est une des récompenses que le Mouvement offre à tous ses membres. L'existence d'un réseau d'associations facilite et soutient le développement de nouveaux leaders pour les SMO : la socialisation au sein de ces réseaux sert de terrain d'entraînement où peuvent s'acquérir les compétences nécessaires à l'exercice du leadership. La cohésion et les valeurs des réseaux encouragent les futurs dirigeants à courir les risques éventuellement liés à toute position. Cela développe un puissant désir de mobilité sociale entre les acteurs des réseaux de service.


À l'intérieur du Mouvement, les leaders font circuler les informations, les différentes perspectives et les expériences. Dans le monde extérieur, ils représentent le(s) réseau(x) et projettent habituellement une image des services à laquelle les participants peuvent s'identifier et de laquelle ils peuvent tirer une gratification affective et une incitation à continuer.

Ce leadership et cette représentation procurent et exigent un échange, une interaction et une socialisation intenses. Pour beaucoup de gens dans le Mouvement, l'intensité même des échanges, de l'interaction et de la participation devient une récompense en tant que telle. C'est pourquoi la mission de dirigeant de réseau consiste à rassembler et à coordonner les personnes, et à représenter les projets auxquels travaillent les gens, collectivement et de façon altruiste. Cette mission génère des services dont beaucoup de gens tirent profit et dont Dieu (conformément aux orientations du Mouvement) sera satisfait. La récompense ultime vient donc de Dieu seul, et elle prend des formes multiples, car les participants sont à l'origine d'actions vertueuses fécondes quand ils expriment leur volonté de servir dans tous les coins du monde.

Cet engagement ne conduit donc pas les participants à chercher des récompenses individualisées en dehors des normes et du comportement acceptés, ni les leaders à se conformer de façon conditionnelle aux différentes demandes et de séparer ainsi certains participants.


La structure organisationnelle de toute SMO maintient son intégration, son consensus et sa motivation propres. Ainsi chaque SMO essaie-t-elle de fournir universellement des services meilleurs, plus utiles et plus efficaces. Elle le fait en employant au mieux les différentes ressources et talents à la disposition de ses conseils et réseaux. Elle poursuit des objectifs partagés et s'adapte à son environnement plus large. Si elle procure certaines ressources et récompenses à ses membres, elle le fait en accord avec le système interne formel pour l'allocation des ressources, des rôles et la division du travail, et pour la distribution des récompenses et des sanctions. Cette sensibilité aux ressources et à leur gestion conduit à la formalisation, à l'ouverture, à la transparence, à la licéité et à la légalité. C'est une motivation supplémentaire pour l'acteur collectif et pour les individus à jouer leur rôle, dans leur action de soutien aux réseaux, dans le cadre des limites à la fois de la SMO et du système. Les incitations ou les récompenses peuvent aller des avantages matériels, du prestige, des liens fraternels et de la gratification émotionnelle jusqu'aux gains spirituels.


La disponibilité des informations, la circulation et la diffusion des messages et des initiatives nouvelles en vue de projets nouveaux, l'expérience acquise et l'expertise professionnalisée au sein du Mouvement, construisent sa culture, son unité interne et sa cohésion. Cela permet au Mouvement de maintenir le besoin individuel et collectif de s'accomplir, de s'approprier et de communiquer le sens de l'action.


TOP