Les affiliations pleines, solides et multiples que les gens vivent au sein des réseaux et des projets les inspirent, les motivent et les engagent dans les services qu'impliquent les projets. Mais les participants ne séparent pas leur vie privée de ces projets. Au contraire, ils relient leur vie privée à leurs activités publiques et à leur environnement social. Cela conduit à des continuités harmonieuses et pacifiques plutôt qu'au détachement, à l'aliénation, à la frustration et aux antagonismes.

Il existe aussi un grand nombre de gens qui ont des sympathies pour l'action collective du Mouvement Hizmet sans y participer activement. Cela montre que le Mouvement n'est pas un acteur isolé mais est capable de nouer des liens affectifs avec le grand public et en son sein. En effet, on n'attend pas de ceux qui participent au Mouvement qu'ils rompent leurs liens sociaux antérieurs. On attend d'eux qu'ils aient d'autres liens sociaux, et qu'ils créent de nouveaux liens pendant qu'ils sont « dans » le Mouvement. De telles affiliations multiples sont en principe, et dans la pratique, favorisées : la loyauté tourne autour de la fourniture efficace des services par les projets, et sur la complémentarité entre services. Elle n'est pas centrée sur le Mouvement lui-même. La solidarité entre participants résulte du partage de l'effort, des expériences et des souvenirs partagés. Elle ne résulte pas du tout d'une condition préalable au travail à faire.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP