Son identité collective est construite à travers une combinaison d'échanges rationnels, de connexions et de liens affectifs, de reconnaissance mutuelle, d'évaluation intentionnelle et d'action ayant du sens. Les choix personnels, le point de vue, l'émotion, les attentes et les interactions des participants sont tous mesurés à l'aune du champ opératoire de l'acteur collectif et de la réalité. Cette évaluation vient des possibilités d'action et de leurs limites, qui aident l'acteur collectif à se définir, à définir son environnement et ses relations avec cet environnement.

Conserver l'identité du Mouvement est également un processus interactif collectif, car de nombreux individus ou réseaux jouent un rôle dans la définition du sens de leur action. Beaucoup participent au maintien de leurs relations courantes avec d'autres personnes et d'autres groupes, et à l'évaluation du champ des opportunités, des contraintes, des coûts et des bénéfices de toute action. Aussi la question de l'identité du Mouvement a-t-elle besoin d'être traitée aussi bien au niveau individuel que collectif, car les êtres humains créent leur identité à travers leurs relations, non seulement avec ce qui les sépare des autres, mais aussi grâce aux nombreux liens avec les gens et avec leur environnement.

En conséquence, les gens s'investissent socialement, culturellement, cognitivement et émotionnellement dans les réseaux de relations au sein du Mouvement. À travers eux, les personnes se sentent appartenir à une unité commune, une cohérence et une cohésion sociales. Parce qu'ils interagissent, échangent des idées et les transmettent aux autres grâce à leurs relations sociales, les gens peuvent justifier, discuter, définir et défendre leurs relations. C'est cette interaction et cette communication qui maintiennent l'identité et l'action collectives du Mouvement au fil du temps.

Quand un acteur collectif se révèle capable de contenir les assauts et la contre-mobilisation de manière cognitive et intellectuelle, tout en restant dans les limites du système, et sans être affecté par les changements environnementaux et conjoncturels, l'acteur ou l'identité acquiert une certaine stabilité et une certaine permanence. L'acteur collectif commence alors à être facilement reconnu par les amis, les adversaires et les tiers. La capacité à reconnaître et à être reconnu au fil du temps distingue le Mouvement des autres acteurs collectifs et met en lumière sa potentialité. Ce processus collectif et continu se manifeste dans les formes d'organisation, les règles et les procédures internes, et les relations de leadership professionnalisées, qui toutes répercutent et cristallisent l'identité du Mouvement.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP