Non. Gülen a déclaré : « Si j'avais préféré ce monde, si j'avais préféré être au sommet de l'État, j'aurais cherché un poste dans les lieux où de telles préférences peuvent être satisfaites. » Il n'a jamais poursuivi de tels buts, mais a vécu toute sa vie, y compris sa jeunesse, en ascète. Se rappelant de sa jeunesse, quand les perspectives matérielles lui étaient offertes, il dit de lui-même : « Si dans sa jeunesse, une personne refuse toutes les opportunités qui se présentent à elle, comment pourrait-elle nourrir maintenant de tels désirs, alors qu'elle passe chaque nuit ‘comme si c'était la dernière' ? Je pense que toutes ces accusations de recherche de position ou de pouvoir viennent des sentiments de haine éprouvés par les accusateurs. »


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP