Selon Gülen, la philanthropie peut prendre des formes nombreuses : donner du temps, de l'énergie, de l'argent ou des biens, voire un simple sourire, des soins ou des prières. Il y voit une alternative et une entrave aux intérêts égoïstes satisfaits aux dépens des autres, et un remède à la discorde sociale, au conflit et à la violence.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP