L'altruisme est une doctrine éthique qui soutient l'idée que les individus ont l'obligation morale d'aider, de servir et d'être bénéfique aux autres, si nécessaire au prix de leur intérêt personnel. Il existe des points de vue très différents sur l'altruisme. La plupart des religions du monde affirment que c'est une valeur religieuse ou morale et plaident pour un comportement altruiste associé à l'autodiscipline et à la restriction de ses propres intérêts et désirs. Cependant les psychologues, sociologues, biologistes et éthologues ont des points de vue variés sur l'altruisme, beaucoup le voyant comme une forme d'intérêt personnel à long terme, ou comme quelque chose d'illusoire.

Dans la perspective islamique, l'altruisme n'empêche pas l'individu de rechercher le développement personnel, l'excellence et la créativité, et il n'est pas une construction idéologique du faible pour le faible ou par le faible pour vivre aux crochets du fort. Il n'est pas comme la théorie des jeux, qui discute des stratégies disponibles pour chaque joueur dans une situation donnée et calcule le résultat moyen, ou espéré, de chaque « mouvement » ou séquence de « mouvements ». L'altruisme n'est pas non plus, dans la tradition islamique, une forme de « conséquentialisme », cette idée qu'une action est éthiquement correcte si elle produit des conséquences bonnes. Ce que l'islam enseigne est totalement différent des propos prétendus par certains voyant l'altruisme comme une variante des mécanismes individuels et de l'espèce pour survivre ou pour une projection de soi.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP