À l'époque, les personnes « ordinaires » en Turquie avaient très peu d'opportunités pour suivre une scolarité normale. Les parents de Gülen assurèrent sa première formation scolaire et religieuse. Ils l'envoyèrent à l'école primaire publique la plus proche de leur résidence pendant trois ans. Cependant, lorsque son père fut muté à un poste public de prédicateur et d'imam dans une autre ville, où il n'y avait aucune école secondaire, Gülen ne put poursuivre ses études secondaires.

Bien qu'à cette époque les mosquées et les prières en communauté soient autorisées par la loi, toutes les autres formes d'éducation et de pratiques religieuses ne l'étaient pas. Toutefois, comme la plupart des Turcs, les parents de Gülen, maintinrent la tradition islamique turque et s'assurèrent que leurs enfants apprennent bien le Coran et les pratiques religieuses de base, y compris la prière. Ils évitèrent toute confrontation avec les autorités et le régime, et assurèrent une éducation islamique élémentaire eux-mêmes à leurs propres enfants et à ceux de leurs voisins.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP