Au cours de la décennie 1950-1960, Fethullah Gülen termina sa formation et son éducation religieuses sous la houlette de différents savants éminents et de maîtres soufis, menant à la traditionnelle ijaza islamique (licence pour enseigner les sciences islamiques). Cette éducation lui fut transmise presqu'entièrement par un système informel implicitement ignoré et non soutenu par l'État, parallèle au système éducatif public. En même temps, Gülen poursuivit sa scolarité secondaire, et passa ses examens de fin d'études.

En 1958-1959, il passa et réussit l'examen d'État pour devenir imam et prédicateur. Au vu des résultats de l'examen, il fut nommé à un poste très prestigieux par les autorités étatiques à Édirne.

À la fin des années 50, il découvrit et étudia les œuvres érudites de Sa'id Nursi, Les Risale-i Nur (Épîtres de la Lumière). Gülen n'eut jamais l'occasion de rencontrer ce célèbre savant, auteur.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP