Les acteurs politiques sont classés dans la catégorie des groupes d'intérêts et définis en relation avec le gouvernement et les autres entités du système politique dont la motivation et l'orientation sont politiques, alors que la pertinence et les intérêts des mouvements sociaux s'étendent, bien au-delà de ces domaines, à des sphères institutionnelles et à des autorités autres. Les acteurs politiques s'engagent dans l'action pour réformer, inclure et redéfinir les règles politiques, les droits et les frontières des systèmes politiques. Ils interagissent par conséquent avec les autorités politiques, négocient et s'engagent dans des échanges avec eux. Ils s'efforcent d'influencer les décisions politiques par des moyens institutionnels, et parfois partiellement non institutionnels.

À l'inverse, les acteurs non politiques s'occupent de questions sous une forme ou dans des termes purement culturels, et soumettent les problèmes dans la sphère publique. Ils choisissent un terrain commun, sur lequel beaucoup de gens peuvent travailler ensemble. Ils désignent et formulent les questions de façon à ce que les gens appartenant à la sphère publique puissent comprendre, et ensuite ils laissent les moyens et les acteurs politiques la traiter.

Selon ces définitions, le Mouvement Hizmet appartient à la catégorie des acteurs culturels et sociaux plutôt qu'à celle des acteurs politiques. Bien que l'action politique soit légale, légitime et indispensable à la démocratie, le Mouvement évite la politique formelle, agit à son propre niveau dans les limites permises par la loi, et veut atteindre des buts et offrir des services bien définis, concrets et unificateurs.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP