Gülen et le Mouvement n'ont pas de telles aspirations, comme on a pu le constater et comme cela a été réaffirmé maintes fois par F. Gülen et par les participants au mouvement, ainsi que par des observateurs universitaires et journalistes. Au contraire, Gülen représente la continuation d'une longue tradition soufie cherchant à répondre aux besoins spirituels des gens, à éduquer le grand public, à procurer une certaine stabilité. Comme beaucoup de personnalités antérieures, on l'accuse à tort de rechercher le pouvoir politique.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP