Le discours et la pratique du Mouvement démontrent une compréhension régulière de la séparation entre les efforts et les acteurs culturels, qui peuvent porter une question sur le devant de la scène, et les efforts et acteurs politiques, qui peuvent alors porter cette question dans l'arène politique. La vision du monde, et la pratique sociale habituelle et courante du Mouvement démontrent qu'il n'est pas un acteur politique et qu'il fait une différence systématique entre questions socioculturelles et action politique.

À travers les résultats de projets sociaux institutionnalisés, le Mouvement Hizmet devient un catalyseur qui permet aux besoins sociétaux d'être considérés et analysés dans de nouveaux cadres conceptuels. Ces résultats prouvent que le niveau des compréhensions et des dimensions culturelles individuelles est plus important que le niveau politique. De telles dimensions et significations sont souvent difficiles et lentes à identifier, aussi la politique et les politiciens peuvent-ils les ignorer et les mettre de côté dans leurs analyses pendant les périodes électorales.

Le Mouvement souligne l'importance d'une société civile et d'espaces publics qui sont en quelque sorte une arène pour la consolidation des institutions démocratiques et pour la rencontre pacifique entre la politique, les mouvement sociaux, et les services altruistes.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP