Le Mouvement ne se conforme à aucun paradigme anachronique comme le font les sectes. Il n'idéalise pas le passé. Cependant, il insiste sur les valeurs culturelles. Gülen a dit : « On accorde peu d'attention et d'importance à l'enseignement des valeurs culturelles bien que cela soit très nécessaire à l'éducation. Si un jour nous pouvons faire en sorte que cette importance soit reconnue, nous aurons alors atteint un objectif majeur. »

Les critiques se sont emparés de cet accent mis sur les valeurs culturelles, qu'ils décrivent comme un appel réactionnaire à revenir à la société ottomane pré-républicaine – en termes sociologiques, une forme d'utopie régressive. Le terme péjoratif employé en turc dans ce contexte – irticacý – peut se traduire par « réactionnaire ». Pourtant, Gülen a toujours rejeté cette accusation : « Le mot irticacý signifie le fait de retourner dans le passé pour ramener le passé dans le présent. Je suis une personne qui ne vise pas seulement le futur proche, j'ambitionne également l'éternité. Je me soucie de l'avenir de notre pays et réfléchit sur ce que je peux faire pour lui être bénéfique. Je n'ai, à aucun moment de ma vie, dans aucun de mes écrits, de mes discours ou de mes actes, manifesté un souhait, une volonté d'un retour au passé. Mais personne ne peut accuser de irticacý la croyance en Dieu, l'adoration, les valeurs morales et … les questions non limitées par le temps. »

Le Mouvement Hizmet n'a jamais défini son identité en termes de passé, ni à ses débuts ni à des stades ultérieurs. Il ne met à profit ni ne crée aucun mythe évasif de renaissance. Son action ne repose pas sur un appel utopique chargé de connotations religieuses ou idéologiques. Il ne réduit pas la complexité de la vie moderne à l'unité d'une formule simpliste englobant tout. Il reconnaît différents niveaux et outils d'analyse, et par conséquent n'identifie pas l'ensemble de la société à la solidarité sacrée d'un quelconque groupe. Son accent mis sur le religieux ne lui fait pas courir le risque d'être manipulé par une structure de pouvoir, d'être marginalisé comme les sectes ou de se transformer en une mode ou un article pour apaiser l'esprit vendu sur le place du marché. La concurrence, à l'intérieur et entre les projets de service, ne permet pas au Mouvement de se transformer ou de se changer en un parcours individuel, une quête mythique ou un fondamentalisme fanatique.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP