Le Mouvement n'est pas fermé au monde car il sait qu'il a besoin d'être dans le monde pour apprendre de lui. Gülen incite au contraire à intégrer d'autres gens et à s'ouvrir à eux. Il explique : « Les gens doivent apprendre à tirer profit du savoir et des idées d'autrui, car ce peut être bénéfique à leurs propres système, pensée et monde. Ils doivent en particulier toujours chercher à tirer profit du vécu de ceux qui ont de l'expérience. » Il est donc peu vraisemblable que des personnes qui ont lu et écouté Gülen entrent dans une relation ou une structure de type sectaire.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP