Le 12 mars 1970, lors du coup d'État militaire, beaucoup de musulmans éminents d'Izmir qui avaient soutenu la mosquée Kestanepazari et participé aux activités destinées aux jeunes de la région, furent arrêtés. Le 1 mai, Gülen fut également arrêté et détenu six mois sans chef d'accusation, avant d'être libéré le 9 novembre. Plus tard, tous ceux qui étaient liés à la mosquée Kestanepazari furent également libérés sans être inculpés eux aussi.

Quand on les interrogea plus tard sur ces arrestations, les autorités dirent qu'elles avaient arrêté tant de gens de gauche qu'elles avaient estimé nécessaire d'arrêter quelques musulmans importants pour éviter qu'on les accuse d'injustice. Gülen fut libéré à condition de ne plus dispenser de conférences publiques.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP