Un conflit est un combat entre deux acteurs cherchant à s'approprier ou à contrôler des ressources considérées comme précieuses par les deux parties. Gülen ne participe pas à de tels conflits. Il affirme que « pour un monde meilleur, la voie la plus efficace consiste à éviter disputes et conflits, et à toujours agir de façon positive et constructive » et que, « dans le monde moderne, la persuasion est le seul moyen de faire accepter ses idées aux autres ». « Ceux qui ont recours à la force sont intellectuellement corrompus, car les gens revendiqueront toujours le liberté de choisir la façon de gérer leurs affaires et d'exprimer leurs valeurs spirituelles et religieuses. » Tout en ayant encore besoin d'être améliorée, « la démocratie est aujourd'hui le seul système politique viable et les gens doivent s'efforcer de moderniser et de consolider les institutions démocratiques afin de construire une société où les droits de l'homme et les libertés individuelles sont respectés et protégés, et où l'égalité des chances pour tous est plus qu'un rêve ». Gülen affirme que l'action conflictuelle et réactive ne peut atteindre ses buts de façon précise, car elle propose typiquement l'extrémisme et la violence et n'engendre que contre-extrémisme et représailles.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP