Entre 1972 et 1975, Gülen occupa les fonctions de prédicateur dans plusieurs villes des régions de la mer Égée et de la mer de Marmara. Il continua à prêcher et à enseigner les idées sur l'éducation et l'éthique du service qu'il avait développées. Il continua à créer des foyers pour les lycéens et les étudiants. À cette époque, les opportunités d'études étaient encore rares pour les gens ordinaires d'Anatolie. La plupart des résidences étudiantes dans les grandes villes étaient contrôlées ou infiltrées par des extrémistes de gauche ou de droite et bouillonnaient dans une atmosphère extrêmement politisée. Les parents habitant dans les villes provinciales, dont les enfants avaient réussi les concours d'entrée à l'université ou au lycée des grandes villes étaient face à un dilemme – laisser des idéologues s'occuper de leurs enfants ou empêcher leurs enfants de poursuivre leurs études en les gardant à la maison.

Les résidences étudiantes mises en place par Gülen et ses compagnons offraient aux parents la possibilité d'envoyer leurs enfants dans les grandes villes pour y poursuivre leur éducation, tout en les protégeant d'un environnement hyper-politisé.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP