En 1974, les premiers cours préparatoires à l'université furent mis en place à Manisa, où Gülen était alors en poste. Jusque là, c'étaient surtout les enfants des familles très riches et privilégiées qui avaient accès aux études universitaires. Les nouveaux cours à Manisa furent un espoir pour les enfants des familles populaires d'Anatolie et leur permirent de saisir des opportunités d'études meilleures. L'idée que les enfants des familles populaires, pouvaient entreprendre des études supérieures et y réussir s'ils étaient suffisamment soutenus, s'imposa.

Les récits de ces réussites se répandirent, et l'année suivante Gülen fut invité à prononcer une série de conférences à travers toute la Turquie. L'idée de service commença à s'enraciner solidement dans différentes villes et régions du pays. C'est à partir de ce moment-là que nous pouvons parler d'institutionnalisation ou d'un mouvement de mobilisation, regroupant des gens engagés à soutenir les services d'enseignement et de services apolitiques et altruistes à travers le pays.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP