Le succès de la mobilisation suscitée par le Mouvement a provoqué une profonde hostilité dans certains milieux. Mise à part la jalousie, qui n'est qu'affaire de psychologie, il existe de nombreux facteurs politiques, idéologiques et financiers pour expliquer cette hostilité. En premier lieu, toute mobilisation collective – et pas uniquement le Mouvement Hizmet – qui n'est pas lancée par des groupes protectionnistes appartenant au pouvoir établi est désapprouvée par cette autorité. Le pouvoir tend à considérer toute action collective indépendante comme une menace contre lui. Si une mobilisation collective indépendante se révèle efficace et réussit, le pouvoir se mobilise contre elle parce que la mobilisation empiète sur un territoire et que les groupes d'intérêts particuliers appartenant au pouvoir établi ont besoin de monopoliser pour poursuivre leurs propres fins. Les membres du pouvoir s'efforcent d'empêcher ou de limiter l'action de la mobilisation civique afin de pouvoir poursuivre leurs propres projets et leurs manigances, et conserver leur mainmise sur les leviers du pouvoir.

En outre, la mobilisation suscitée par le Mouvement Hizmet met à contribution des codes culturels et des traditions que les groupes protectionnistes au sein du pouvoir turc veulent supprimer. L'élite laïque militante incline à présenter publiquement l'islam et les musulmans comme radicaux et rétrogrades, mais le discours et l'action de Gülen et du Mouvement Hizmet ne permettent pas à l'élite de perpétuer cette vision négative de l'islam et des musulmans dans l'espace public. Par ailleurs, le Mouvement Hizmet réussit à éduquer un grand nombre de gens à l'extérieur de l'élite du pouvoir en leur enseignant des langues étrangères et en leur procurant des bourses d'études à l'étranger. L'autorité élite se sent également menacée par un tel fait, car elle craint de perdre son contrôle sur le pays et sur ses ressources. Ces facteurs expliquent pourquoi elle choisit particulièrement et très publiquement pour cible Gülen lui-même et le Mouvement. Elle en a fait un rideau de fumée pour détourner l'attention du public (et tout examen de la légitimité) de ses propres manigances financières et idéologiques.

Malgré l'hostilité de l'autorité élite, les projets et les activités du Mouvement ont éduqué et formé des milliers de gens. Le Mouvement Hizmet a procuré aux gens une orientation et une guidance morales qui font d'eux des citoyens disciplinés et respectueux de la légalité, et cette entreprise a amélioré et modernisé la société et ouvert des opportunités. Ce faisant, le Mouvement a systématiquement évité toute action conflictuelle ou hostile afin que son œuvre renforce l'ordre public et la cohésion sociale et qu'elle ne soit pas instrumentalisée (ou interprétée) comme une menace pour le pouvoir ou l'autorité de l'État et de ses institutions.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP