Avant, pendant et après les deux coups d'État de 1960 et 1974, il y eut beaucoup d'agitations, d'attentats à la bombe, d'assassinats, d'affrontements et de combats de rue organisés entre les groupes opposés. Au troisième coup d'État, le peuple turc avait appris à garder son calme. Il n'y eut aucune réaction publique visible.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP