Peu de recherches ont été menées sur des mouvements sociaux inspirés par la religion et visant la paix. La plupart des études ignorent la présence d'éléments non politiques dans des mouvements émergents. Elles ignorent totalement les thèmes comme la philanthropie, l'altruisme et le volontarisme qui permettent d'expliquer la dynamique de participation aux activités qui ne profitent pas directement à ceux qui y prennent part. De telles études ne s'attardent pas sur la question : pourquoi (et comment) la religion – l'islam dans le cas du Mouvement Hizmet – répond au besoin de responsabilisation culturelle et politique ?


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP