En l'an 2000, le ministre des Affaires étrangères de la Turquie a tenu des réunions consultatives avec les ambassadeurs turcs en fonction dans les pays d'Asie centrale et du Caucase afin d'amplifier les relations internationales de la Turquie avec ces pays. Selon les rapports issus de ces réunions les écoles inspirées par Gülen dans ces pays ont eu un effet positif sur les relations internationales de la Turquie avec leur gouvernement.

Dans le rapport rédigé par la Rand Corporation, en 2003, l'experte en politique publique Cheryl Benard affirme : « Gülen propose une version de la modernité islamique fortement influencée par le soufisme et insiste sur la diversité, la tolérance et la non violence. Ses écrits ont inspiré un puissant courant international de supporters et ont fait la preuve de leur attrait auprès des jeunes. »

En 2004, la Présidente de la Cour constitutionnelle de Kirghizistan, Mme Bayekova a parlé de Gülen comme d'une personne de science, de paix et de tolérance. Signalant l'importance internationale de l'œuvre de Gülen, Mme Bayekova a déclaré : « Nous voyons en Gülen la preuve que, si une personne veut vraiment faire quelque chose, elle peut le réaliser à elle seule autant qu'un gouvernement. Si nous le voulons, nous pouvons établir la paix et le dialogue. Nous, Kirghizes, travaillons dur pour atteindre les buts que se fixe Gülen. »

En 2005, la délégation roumaine à l'UNESCO décerna à Gülen une récompense pour ses efforts remarquables dans les activités liées au dialogue et à la tolérance et pour ses efforts vers la coopération et la paix entre les pays du monde.

Les diplomatiques et même les militaires turcs en fonction à l'étranger inscrivent leurs enfants dans les écoles à l'étranger mais qui sont inspirées par Gülen, et les rapports que font les ambassadeurs turcs sur les écoles à l'étranger sont très élogieux. Beaucoup d'autres personnes de tous les milieux ont également visité les écoles et témoigné de la qualité de l'éducation et des changements positifs intervenus chez les élèves et chez les personnes concernées, et ont exprimé leur approbation. Les écoles sont ainsi devenues, pour le Mouvement, un moyen d'être reconnu.

De nombreux universitaires turcs et non turcs ont, depuis 2005, mené des travaux de recherche et présenté des communiqués dans des conférences internationales sur le succès et l'efficacité des institutions inspirées par le Mouvement.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP