Les activités interculturelles et interreligieuses du Mouvement sont en général considérées comme très positives et étroitement liées à l'avenir de la Turquie.

Un exemple marquant de la participation personnelle de Gülen aux affaires interculturelles (et de l'opposition de l'élite protectionniste à son œuvre) fut sa rencontre avec le pape Jean-Paul II. Cette rencontre fut considérée comme une évolution majeure. Les commentateurs turcs qui ont critiqué Gülen pour cette rencontre ont à leur tour été ouvertement critiqués pour préférer appartenir à un régime isolationniste et totalitaire.

Aussi le grand public et les intellectuels expriment-ils leur soutien à des activités interculturelles et interreligieuses telles que la rencontre de Gülen et du pape. De telles activités sont des mesures de sécurité très importantes pour la démocratisation de la Turquie et une contribution notable pour la stabilité étatique de la Turquie.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP