Non. Comme on l'a souligné précédemment, Gülen et la Fondation des journalistes et des écrivains ont réuni sur un terrain commun des laïques et des anti-laïques, qui avaient été artificiellement divisés sur cette question. Gülen prétend que la laïcité ne devrait pas être un obstacle à la piété religieuse, et que la piété ne constitue pas un danger pour la laïcité. Les plateformes GYV permettent à ces deux groupes au sein de la société turque de dialoguer.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP