Dans les organisations centralisées, le pouvoir est entre les mains d'un seul dirigeant, ou d'un comité central, et les organismes locaux n'ont que peu d'autonomie. Le Mouvement Hizmet ne fonctionne pas comme cela. Les SMO et les institutions du Mouvement apportent leur contribution au bien-être éducatif, social et financier de la société au sens large. Certaines forment des chaînes formelles d'institutions mais sans centralisation. Cette décentralisation n'est pas une réaction négative à la centralisation politique et administrative. Les acteurs du Mouvement ne perçoivent l'existence d'aucun comité centralisé ni d'aucune organisation, et il n'y a par conséquent aucun sentiment d'être en première ligne ni aucune récrimination vis-à-vis d'un tel comité.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP