Non. Aucun individu dans le Mouvement ni dans aucune SMO n'a le droit de distribuer des pouvoirs ou des ressources. Cependant, cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de structures d'autorité au sein des SMO et des institutions. La répartition du pouvoir d'administrer peut varier au sein des SMO, mais le contrôle local et décentralisé des ressources signifie que les ressources ne sont pas et ne peuvent pas être réallouées entre les acteurs du Mouvement par une quelconque autorité centrale.

Toutes les SMO du Mouvement sont formellement structurées pour que les ressources ne puissent échapper à la comptabilisation ou disparaître d'une façon ou d'une autre. Il n'y a eu aucune preuve du contraire depuis que le Mouvement existe, et les ressources concernées sont de toute façon sous le contrôle et la supervision de l'État et des autorités légales. C'est une des caractéristiques qui font que les institutions et ceux qui y travaillent sont dignes de confiance et estimables aux yeux des gens ordinaires comme aux yeux des autorités.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP