Non. L'action politique et le service à la communauté sont deux choses différentes. Les groupes politiques, avec leurs conceptions politiques, leurs visions du monde et leurs buts différents, travaillent pour se distinguer, se différencier et asseoir leur supériorité sur les autres. Ils travaillent avec arrogance pour acquérir des positions dans le monde politique, pour se faire remarquer et élire. Il ne faut pas confondre leur volonté de différence et de supériorité avec l'attitude des réseaux de service qui opèrent de manière altruiste pour offrir à la société ce qui lui manque, et où les gens et les groupes s'effacent et travaillent sans qu'on parle d'eux et sans reconnaissance. L'intention n'est pas de se faire remarquer ou d'être élu. Au contraire, les gens apportent une contribution anonyme.

En comparaison avec l'action politique, le Mouvement Hizmet possède un haut niveau de flexibilité sous une forme organisationnelle très adaptable, ainsi qu'une élasticité des relations interpersonnelles. Cela permet aux réseaux d'assumer une fonction de réflexion sur eux-mêmes, et en même temps de produire des codes culturels. Tout cela permet de changer facilement ou de faire un pont entre une fonction et une autre. Les réseaux adaptables et les capacités d'autoréflexion du Mouvement Hizmet aident à la mobilisation publique et procurent leur énergie aux projets, qui à leur tour alimentent les réseaux d'acteurs nouveaux, forment des talents nouveaux et redéfinissent les problèmes et l'espace public. C'est une des raisons de la reconnaissance internationale du Mouvement.


Partager cette page:
(* champs obligatoires)
TOP